Photovoltaïque au sol

Les espaces des installations photovoltaïques au sol font l’objet de travaux de suivi dans le cadre de l’Observatoire NAFU.

Contexte

L’intégration des travaux permettant de suivre l’évolution des emprises photovoltaïques au sol dans le programme de l’Observatoire NAFU a été adoptée lors du COPIL en mars 2019. En 2019, il n’existait pas à l’échelle de la Région Nouvelle-Aquitaine de données géographiques exhaustives et homogènes sur la localisation des installations photovoltaïques au sol. Les travaux sont organisé en phases et effectués au fur et à mesure en fonction de disponibilité des données, d’évolution de connaissance et des besoins identifiés des acteurs.

Phasage des travaux

Phase 1

Pendant la première étape, l’Observatoire NAFU a mobilisé plusieurs sources de données disponibles (données de l’Autorité environnementale (DREAL Nouvelle-Aquitaine), Référentiel régional d’occupation du sol, données de la DFCI, SDIS, DDT-M et de l’ALEC) pour disposer d’un état des lieux 2018 des sites de centrales photovoltaïques au sol en Nouvelle-Aquitaine.

Phase 2

Les acteurs liés à la gestion du foncier en Nouvelle-Aquitaine ont montré un fort intérêt pour cette thématique et à l’initiative des membres du comité technique de l’Observatoire NAFU et du Groupe de Travail PIGMA dédié à la thématique « d’occupation du sol »  il a été décidé :

d’intégrer une nouvelle classe « 1219 – Espaces des installations photovoltaïques au sol » dans le Référentiel régional d’OCS de la Nouvelle-Aquitaine.

Ces travaux ont été effectués dans le cadre du projet d’ajout d’un nouveau millésime 2020 dans l’OCS régionale et répercutés sur les millésimes de l’OCS précédents.

Grâce à ces travaux, il est désormais possible de disposer des éléments d’état des lieux et d’évolution des emprise photovoltaïques au sol ainsi que des informations sur la consommation d’espaces de ces zones pour tous les millésimes de l’OCS régionale disponibles (« 2000 », « 2009 », « 2015 », 2020).

Phase 3

Les travaux sont en cours en collaboration avec les acteurs intéressés par le sujet (Région Nouvelle-Aquitaine, Etat, AREC etc.) pour disposer d’un dispositif de suivi plus régulier (annuel) et plus complète par rapport aux informations (pas uniquement l’aspect de consommation d’espaces).

Etat des lieux 2020

Retrouvez ci-dessous la carte d’état des lieux 2020 qui se base sur les données d’occupation du sol qui ont été consolidées en collaboration avec l’AREC Nouvelle-Aquitaine.

Carte des sites des installations photovoltaïques au sol en 2020 en Nouvelle-Aquitaine (en cours de validation)

Etat des lieux 2018 et la méthode de constitution

Le repérage des sites existants en 2018 (effectué en 2019/2020) a été effectué via une méthode (méthode initial) qui est différente de celle utilisée pour l’état des lieux 2020 (basée principalement sur la classe « 1219 – Espaces des installations photovoltaïques au sol » de l’OCS). La différence de ces approches peut localement produire une légère différence des résultats. La méthode 2020 est susceptible d’être un peu plus précis, cohérente et exhaustive.

L’identification des sites des installations photovoltaïques au sol en 2018 (selon la méthode initiale) s’est déroulée en 3 phases :

  • Un recensement et analyse de toutes les données géolocalisées utilisables et disponibles qui apportent l’information sur l’emplacement des installations photovoltaïques au sol en Nouvelle-Aquitaine (données de l’Autorité environnementale (DREAL Nouvelle-Aquitaine), Référentiel régional d’occupation du sol, données de la DFCI, SDIS, DDT-M et de l’ALEC).

 

  • La création d’un inventaire qui s’est concentré sur ce qui était visible et donc tangible via la photo-interprétation d’images aériennes ou satellites. Toutes les zones identifiées grâces à différentes sources de données comme des zones existant ou potentielles (existence d’un projet) des installations photovoltaïques au sol ont été visitées et intégrées dans l’inventaire, si la présence des panneaux photovoltaïques aux sol était confirmée. La photo-interprétation a été effectuée sur les images aériennes de l’IGN (2014, 2015, 2017 et 2018)  et des données satellites de Google et de Bing disponibles.

 

  • L’élaboration d’une base de données géographique homogène (polygones + points) et la création d’une carte de synthèse des parcs photovoltaïques au sol en 2018.

Retrouvez ci-dessous la carte d’état des lieux 2018 qui se base sur la méthode présentée.

Carte des sites des installations photovoltaïques au sol en 2018 en Nouvelle-Aquitaine